Présentation
Pour effacer stress et fatigue, soulager muscles et articulations douloureux, ou tout simplement pour décompresser, Thalasso-Thermalisme.fr vous propose des informations pratiques sur les différentes cures de remise en forme proposées dans tous les établissements et centres de thalassothérapies et de de thermalisme.

Comment se faire rembourser sa cure thermale ?

Dans le cadre d’une démarche médicale, le thermalisme peut être pris en charge par la Sécurité Sociale. Quelques conditions sont toutefois à remplir pour être remboursé. Focus.
Plusieurs fois millénaire, le thermalisme reste attaché à son principe de base : soigner les maladies chroniques ou dégénératives par les eaux minérales, les boues et les gaz naturels. Contrairement à la thalassothérapie, la cure thermale peut être remboursée par la Sécurité Sociale. Quelques modalités sont néanmoins à remplir. Comme pour les autres médicaments ou techniques de soins, une cure thermale doit impérativement faire l’objet d’une prescription par un médecin.

Comment se faire rembourser sa cure thermale ?

Comment se faire rembourser sa cure thermale ?

Cures thermales et assurance

En pratique, les soins médicaux sont remboursés à hauteur de 65% et les consultations médicales à 70%. Pour le reste, c’est en général la complémentaire santé qui s’en charge. Mais le remboursement des cures thermales par les assurances santé, n’est pas uniforme. Tout comme il est essentiel de comparer les offres avant de souscrire à une assurance retraite (plus d’informations sur comment choisir son assurance en allant sur http://www.assurances.com), il est conseillé de se renseigner au préalable sur le remboursement prévu par chaque assureur, vis à vis du thermalisme. Toutefois, si vous êtes exonérée du ticket modérateur ou si la cure fait suite à un accident du travail, la prise en charge passe à 100%. Les indemnités journalières et les frais de transport ne sont versés qu’aux assurés dont les revenus sont inférieurs au plafond de la Sécurité sociale, fixé chaque année par arrêté. Attention, l’arrêt de travail pour cure thermale n’est pas considéré comme un arrêt maladie. Vous devrez donc partir dans le cadre de vos congés payés ou d’un congé sans solde.

La démarche pour se faire rembourser sa cure

Votre médecin doit remplir un questionnaire de prise en charge, disponible auprès de votre centre de Sécurité Sociale. Il est tenu de vous proposer une cure dans un centre au plus près de chez vous, avec une orientation thérapeutique et une station figurant obligatoirement sur la liste des centres et des prestations agréés. Adressez ensuite ce questionnaire à votre caisse d’assurance santé. Le service médical de la caisse accorde ou non la prise en charge administrative dès la réception de ces documents. Autre condition pour être remboursée, la cure doit être suivie pendant la totalité de sa durée (18 jours) et on ne peut prescrire que trois semaines de cure par an. Cependant, si la prise en charge de votre séjour est refusée, vous pouvez adresser un recours gracieux à votre Caisse Maladie.

Comment s’organiser une fois sur place ?

Une fois arrivée, prenez rendez-vous avec le médecin thermal du centre qui vous prescrira le traitement adapté à votre pathologie. Munie de votre ordonnance et de votre dossier, présentez-vous ensuite à l’administration de l’établissement pour régler les formalités administratives et fixer l’heure de vos soins. La majorité des établissements thermaux applique aujourd’hui le tiers payant, vous dispensant ainsi de l’avance des frais de traitement.

Plus d’informations sur le remboursement de la cure thermale par l’Assurance Maladie en allant sur : http://www.ameli.fr/assures/soins-et-remboursements/combien-serez-vous-rembourse/effectuer-une-cure-thermale/la-prise-en-charge-de-votre-cure-thermale.php

Leave a Reply

29